L'aponévrotomie est-elle aussi efficace que la chirurgie ?

Une étude portant sur 123 mains publiée en 1993 montre que les résultats immédiats sont tout à fait comparables à ceux de la chirurgie.

Le taux de récidives à cinq ans est élevé (>50%) mais très proche des résultats chirurgicaux, tout en gardant la possibilité de retraiter les patients dès que la flexion du doigt dépasse 30°.

Une autre étude publiée en 1996, portant sur 992 mains (799 patients) confirme les pourcentages de bons résultats immédiats (92% pour le stade I, 78% pour le stade II, 71% pour le stade III et 57% pour le stade IV), ce qui incite à traiter rapidement les patients au stade I.

Ces résultats ont été également retrouvés dans une étude publiée en 1995 par des Chirurgiens de la main, dont on connaît pourtant la réticence vis à vis de la fasciotomie à l'aiguille..

Retour au Sommaire.