L'aponévrotomie est-elle dangereuse ?

Les chirurgiens ont accusé l'Aponévrotomie à l'aiguille d'être dangereuse, entraînant selon eux de nombreuses ruptures de tendons fléchisseurs et de plaies nerveuses.

Nous avons montré que les accidents étaient en fait très rares.

Depuis plus de 20 ans que cette technique est utilisée, nous n'avons recensé que cinq ruptures de tendons (soit environ 1 pour 2000 mains traitées). La section d'un nerf collatéral est aussi rare que la rupture tendineuse. De même, aucune algodystrophie globale n'a été observée, seulement deux algodystrophies focales d'évolution bénigne ont été notées.

 

SUITE








Les incidents liés à l'aponévrotomie à l'aiguille sont donc mineurs : récidives précoces, fissures et déchirures cutanées (2%), dysesthésies transitoires (0,8%), et plus rarement encore douleur traînante, infections superficielles bénignes, malaises vagaux, réactions inflammatoires et hématome.

En revanche, les séries chirurgicales font état d'accidents sérieux: sections nerveuses (5%), nécroses profondes (2%), sections artérielles (2%) et algodystrophies (2%).


Retour au Sommaire.