En quoi consiste l'aponévrotomie à l'aiguille ?

L'aponévrotomie à l'aiguille est un traitement ambulatoire pratiqué sous anesthésie locale au cabinet du praticien (et non au bloc opératoire, sous garrot et anesthésie loco-régionale, comme il a été parfois observé...).

 

Consultation

 

Elle consiste à réaliser une ou plusieurs sections percutanées des cordes aponévrotiques à l'aide du biseau de l'aiguille (16-5/10) utilisée pour l'injection de l'anesthésique local.

 

Traitement

 

La section est obtenue par des mouvements de scie imprimés à la seringue, le tranchant de l'aiguille coupant et perforant transversalement la corde dont la rupture est complétée si nécessaire par une extension énergique du doigt.

Un pansement sec, tenu en place par une bande adhésive élastique est gardé trois jours pendant lesquels le patient doit éviter de le salir ou de le mouiller

 

SUITE




Dès la fin de la séance, qui dure une quinzaine de minutes, le patient peut se servir de sa main pour les actes de la vie courante, mais ne doit pas faire d'efforts intenses pendant une dizaine de jours.

Ce traitement ne nécessite ni rééducation, ni soins infirmiers. Les arrêts de travail sont rares (travailleurs manuels)

Les fasciotomies se font toujours de palmaire proximal à distal, jusqu'à la 1ère ou la 2ème phalange si nécessaire.

Quelque soit le stade de la maladie, la récupération de l'extension de l'articulation métacarpo-phalangienne est pratiquement toujours obtenue, ce qui est plus incertain pour l'interphalangienne proximale dans les stades III et IV (>90°).

Dans ces derniers cas, le port nocturne d'une orthèse d'extension est nécessaire pour réduire la rétraction capsulaire.

La très grande majorité des patients sont traités en moins de trois séances.

 

Retour au Sommaire.